TRIO Voltaire/Woltähr joue 17+4 chansons de Georges Brassens

Du premier disque (78 tours/min.) de 1952: La mauvaise réputation
Du 2ième album (33 tours/min.) de 1953/54: Je suis de la mauvaise herbe, braves gens…
Brave Margot , la jeune bergère, trouvant dans l’herbe un petit chat…
Pauvre Martin (du camp de Basdorf/Berlin 1943; cf. Die Moorsoldaten, 1933)

Du 3e album (1954-56): Elle est à toi, cette chanson, toi, l’Auvergnat
Auprès de mon arbre je vivais heureux
«En passant par la Lorraine»: Les sabots d’Hélène étaient tout crottés…
Quand j’ai couru chanter ma p’tit’ chanson pour Marinette (franςais/francique)

Du 4e album (1956-57): Au bois de mon cœur y a des petit’ fleurs…
Du 5e album (1958): A l’ombre du cœur de ma mie (La Belle au Bois Dormant, désabusée)
Du 8e album (1964) Les copains d’abord
Du 9e album (1966): Supplique pour être enterré à la plage de Sète
La non-demande en mariage (Ich hab dich lieb/er nicht um deine Hand gefragt:
Ne gravons pas nos noms au bas d’un parchemin/Wir kritzeln unsre Namen unter keinen Akt)

Du 11e album (1972): Mourir pour des idées, mais de mort lente!
Il y a peu de chances qu’on détrône le roi des cons !!
95 % (la femme s’emmerde en baisant) (dt. 95 v. 100mal langweilt sie sich im Bett, kollossal)
A l’ombre des maris (Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière!)
Quand je pense à Fernande, je bande… cf. vidéo Carla Bruni! (YouTube)

Du 12e album (1976): La messe au pendu (en Platt francique: Die Gehänkte’mess’)
Par Jean Bertola (posth., 1982): Retouches à un roman d’amour (dt. Liebesroman, geschönt)
Honte à qui peut chanter (dt. Schimpf, Schande über den, der Lieder singt wie du, …)

C’est un jeu, aussi, auquel on a réfléchi; pas seulement des jeux de mots à la Brassens. On a numéroté ces 21 titres – sur une liste secrète – et après avoir démarré avec le dernier, qui sera le premier (Honte à qui), on demandera au public de nous appeler des numéros entre 2 et 21 – et on jouera les titres correspondants, l’un après l’autre, dans un programme composé par les auditeurs qui nous crient leurs numéros!! Plein de surprises qui se produiront comme ςa. 17 chansons en suite, puis les 4 dernières, réarrangées pour la grande finale...

 Les «Voltairiens» de Trèves (All.) sont

Walter Liederschmitt, concertina, guitare, lyre < Oualtère, dont le surnom Voltaire/Woltähr
Uwe Heil, guitare acoustique
Tanja Silcher, contrebasse

5 CDs parus chez opderlay (Lux), et al. (Rendezvous der Rosen, pour Patricia Kaas, 1992)
5 vidéos chez YouTube (p. ex. Voltaire, le vrai! Paris, 1994; Meine Heimat, Londres, 2011)
Livres, documentations (sur l’histoire celtique du pays de Trèves et du Luxembourg), articles
(p. ex. au magazine FOLKER 9-10/2011 > interview avec ZAZ > à Lux.-Ville le 9 oct 2011)

> FOLKER 3/2007 Georges Brassens > voir: www.folker.de (website)